fbpx
Preloader
Yaoundé , 6éme étage Immeuble Africa Business Center, face Tribunal Millitaire

Concept SID Cameroun

Le future du Cameroun se présente comme celui de Dubaï

Cheik Mohammed Ben Rachid Al Maktoum et le Burj al-Arab

La Société d’investissement et de Développement des Villes Futuristes du Cameroun – SID CAMEROUN, est une société par actions, constituée en société anonyme avec une Assemblée générale des actionnaires, un Conseil d’administration et un Directoire. Son capital sera mobilisé par les associés (l’Etat du Cameroun, l’ensemble des camerounais, les sociétés et entreprises camerounaises, les partenaires de Dubaï, d’Israël, du Qatar et d’autres investisseurs du monde…), après une émission de titres représentatifs du capital subdivisé en actions.
Parmi les projets de construction de la ville futuriste du Cameroun à l’instar du Burj Al Arab de Dubaï 7 étoiles, qui a été construit à hauteur d’un milliard de USD, se trouve en bonne place le “Mont Cameroun”, un hôtel 8 étoiles actuellement budgétisé à hauteur d’un milliard cinq cent millions USD.
Si Dubaï attire toute l’humanité des riches et des moins riches aujourd’hui qui descendent dans ce petit pays qui, a été colonisé par les anglais jusqu’en 1970 année où il reçoit son indépendance, c’est grâce aux idées de cet homme Cheik Mohammed Ben Rachid Al Maktoum.
En Novembre 1994, il est à l’origine de la construction de l’Hôtel le plus grand et le plus luxueux de la planète, un projet sur lequel le monde a les yeux braqués. Il voulait désamorcer la bombe économique qui menaçait son pays, c’est son proche conseiller qui l’explique dans un documentaire, dixit le Sultan Bin Sulayem qui dit : que le Cheik Mohammed Ben Rachid Al Maktoum savait que les Emirats n’avaient pas assez de pétrole et que le peu de réserves qui existent seront rapidement épuisées un jour ou l’autre, alors y aura 2 options : prendre les devants et sauver l’économie de son pays, ou attendre de l’aide comme le font les camerounais et tous les autres pays africains. Les grandes puissances le savent que, notre prospérité dépend uniquement des prix des matières premières, du pétrole etc. Alors, dès que les pays pauvres engagent les grandes réalisations pour le développement de leurs Nations, ceux qui fixent les prix du baril de pétrole et des autres matières premières font chuter les prix sciemment au plus bas pour maintenir les Etats dans la mendicité soi-disant aide internationale.
Le Cheik Mohammed Ben Rachid Al Maktoum avait bien compris le jeu. Il y a 50 ans, Dubaï était encore le repère de chercheurs de perles, des marchands côtiers et des Bédouins marchands des dromadaires.


Lire Plus

Burj Al Arab à DUBAI

Et dans les années 1960, les prospecteurs ont trouvé du pétrole et les géologues ont prévu que le Boum pétrolier sera terminé vers 2016. Ainsi, la prospérité pourra s’achever aussi vite qu’elle a commencé. Pour assurer sa survie économique, Dubaï doit tirer profit de sa position géographique. Ce minuscule Émiratie, grand comme la moitié de la Corse, se trouve dans le Golfe Persique et possède trois atouts majeurs: le soleil, le sable et la mer, contrairement au Cameroun qui magnifiquement bénéficie de sa position géographique en Afrique centrale, bénéficie aussi d’un climat tempéré, l’environnement favorable de la forêt tropicale, la proximité avec la mer, son poids économique et démographique en Afrique centrale:
le Tchad 15 millions d’habitants;
le Gabon 1,5 millions d’habitants;
la République Centrafricaine 5 millions;
le Congo Kinshasa 9 millions d’habitants;
la Guinée équatoriale 1,100 millions d’habitants;
le Cameroun 30 millions d’habitants.
Pour éviter le marasme économique, le Cheik Mohammed Ben Rachid Al Maktoum prend une décision capitale, à savoir positionner son pays à la tête des destinations touristiques les plus select, en attirant ici des investisseurs, des têtes couronnées et fortunées du monde. Pour atteindre cet objectif, le Cheik a besoin des plusieurs pièces phares. Il mise d’abord sur un projet estimé à des centaines de millions d’Euros, l’hôtel le plus grand, le plus luxueux et le seul au monde qui soit classé 7 étoiles : le Burj al-Arab. Pour lui, il fallait que Dubaï soit placé sur le toit du monde comme premier pays à avoir construit un hôtel de ce standing qui pourra attirer tous les riches de l’humanité. Parce qu’il n’existait pas un hôtel de ce genre à ce moment là dans le monde entier. Il fallait beaucoup de courage pour lancer un tel projet, et le Cheik Mohammed Ben Rachid Al Maktoum en avait à revendre.
Aujourd’hui, sur les côtes de Dubaï se dresse fièrement l’un des bâtiments les plus extraordinaire de la planète avec ses 328 mètres de haut grâce à ce visionnaire . Le bijou rivalise avec la tour Eiffel de France, c’est l’hôtel le plus élevé sur terre et le plus luxueux aussi. Il réunit à lui seul tous les superlatifs, pour éblouir, émerveiller, surprendre, son nom signifie “ la Tour des Arabes”.
Deuxième projet qui propulse Dubaï sur le toit du monde, la construction de la plus haute tour du monde.


Lire Plus

Le future du Cameroun se présente comme celui de Dubaï

La Dubaï Creek Tower

La Dubaï Creek Tower, au design relativement simple, abritera au sein de ses 20 premiers étages des restaurants, des hôtels, le pont d’observation à 360° le plus haut du monde, et le plus haut jardin surélevé de la planète. On parle bien de la plus haute structure humaine jamais construite.
Nous avons besoin du courage et de la vision du cheik Mohammed Ben Rachid Al Maktoum qui n’a pas attendu les aides internationales comme c’est courant en Afrique, c’est cette vision qui a séduit le Dr TSALA ESSOMBA lors de son passage à DUBAI en 2019. A l’instar du Burj Al Arab à DUBAI, celle du Cameroun portera le nom de “CHAR DE DIEU”.
Burj Khalifa ou Khalifa Tower est un gratte-ciel situé à Dubaï, dans les Émirats Arabes Unis. C’est le plus haut bâtiment du monde qui n’ait jamais été construit, il s’élève à 828 mètres au-dessus du sol. Le bâtiment est composé de 200 étages dont 162 sont habitables. La construction de la tour a débuté en 2004. Le bâtiment a été officiellement inauguré le 4 janvier 2010, et est alors devenu officiellement la plus haute structure faite par les humains. Un défi qui tient à cœur au Sheikh Mohammed Ben Rashid Al Maktoum.
Et pourquoi nous devons aller plus haut que DUBAÏ ?
Dans le cas de Dubaï, il est important de continuer à attirer les touristes, raison pour laquelle cette deuxième tour de plus de 1200 mètres actuellement en construction, doit venir relancer la compétition des plus hautes tours du monde. De par sa taille jamais égalée, la Dubaï Creek Tower n’est pas une tour comme les autres. Les tests géotechniques pour sonder les caractéristiques du sol et préparer les fondations ont permis de battre le record du monde de charge appliquée sur une seule barrette (un pieux en béton) : 36 300 tonnes.


Lire Plus



Emaar Marina Mall, Dubai, UAE

Les camerounais comme un seul Homme au sein de la société SID Cameroun , doivent investir en prenant des actions s’assurant ainsi un revenu à vie à partir des dividendes de leurs investissement pour affronter ce défi : « construire des villes futuristes » comme au Sénégal (Diamniadio lake city), en Égypte (nouvelle capitale), et même au Nigeria (Eko atlantic).
L’implication des camerounais est un argument fondamental pour la réussite du projet des villes futuriste au Cameroun. Pour pouvoir gagner de l’argent, le peuple camerounais et tous ceux qui pourrons placer de l’argent pour la réalisation de ce projet doivent avoir à l’esprit que les partenaires financiers de Dubaï ont le souci de les enrichir à perpétuité en partageant les bénéficies. Mais cela n’est possible que si tous les camerounais deviennent des investisseurs dans leur propre projet. Ceci permettra de partager les bénéfices avec les investisseurs étrangers. Par ailleurs, pour amener les camerounais à un changement de mentalité exigée par les investisseurs étrangers , la première mission de la société SID Cameroun, est d’enseigner et d’éduquer pour unifier tous les camerounais dans ce sens, ceci pour éviter la corruption, le vol, les détournements, le gaspillage, le tribalisme et de brûler ou casser les investissements qui seront réalisés. C’est pourquoi, il faut intégrer que c’est dans l’intérêt du peuple camerounais que ces investissement seront réalisés.
La construction du premier grand centre commercial futuriste de l’Afrique de 1500 boutiques sur 04 niveaux et d’une superficie par palier de 150 000 m2 comme celui de la Marina à Dubaï est également inscrit dans l’agenda de la SID Cameroun.


Lire Plus


Nécrologie: Le Directeur Général de la société d'investissement et de développement des villes futuristes du Cameroun a le regret d'annoncer le décès de Dr Tsala Essomba, Président du Conseil d'administration de la SID S.A Cameroun ; décès survenu le dimanche 18 juillet 2021 à Yaoundé. Le Directeur Général adresse à son épouse et à l'ensemble de la famille si durement éprouvée, les condoléances les plus attristées de tout le personnel auxquelles il associe l'expression de sa profonde compassion.
This is default text for notification bar
SID CAMEROUN

GRATUIT
VOIR