fbpx
Preloader
Yaoundé , 6éme étage Immeuble Africa Business Center, face Tribunal Millitaire

« CONSOMMONS CAMEROUNAIS » : INVESTIR DANS LE MADE IN CAMEROUN, ET POURQUOI PAS ?

« Nous devons nous accoutumer à ce que nous produisons et produire ce que nous consommons » dixit le chef de l’Etat son Excellence PAUL BIYA dans un de ses traditionnels discours à la nation.

Voici est venu une occasion pour tous les camerounais d’investir et être propriétaire d’un barrage hydroélectrique avec une capacité de 11000 mégawatts première phase ; le Barrage en question sera capable d’alimenter principalement plus de 40 millions de foyers, et le reste du Cameroun, à travers les autres infrastructures qui seront réalisées. Avec ce barrage hydroélectrique au Cameroun, le pays changera de visage pour la fierté de l’Etat et de tout le peuple camerounais.

Des industries qui ont toute pour label d’appartenir à 100% aux camerounais.

Pour la construction de ce barrage, nous avons besoin du ciment, du fer, ainsi que gravier. Raison pour laquelle une cimenterie 100% camerounaise est proposé avant le barrage pour couvrir les besoins en ciment puis une usine de sidérurgie appartenant aux actionnaires de la société en ce qui concerne le fer

Des entrepreneurs de plus en plus nombreux à proposer des produits de fabrication camerounaise. Le Made in Cameroun est un marché d’avenir. Une autre façon de soutenir l’économie réelle : en investissant directement dans la SID Cameroun S.A société actrice du « Consommons Camerounais ».

Le Made in Cameroon est à la fois un label et un concept qui renvoie aux produits de fabrication locale, quel que soit le secteur d’activité. Depuis toujours, producteurs et artisans font reconnaître leur expertise dans leurs domaines différents : agriculture, élevage, menuiserie, métallurgie, BTP, maçonnerie etc. Le savoir-faire camerounais est unique au monde, on peut très bien y intégrer les produits musicaux, la sidérurgie, les produits médicaux qu’il s’agisse de médecine naturelle ou moderne.

Autant de produits divers mais qui doivent être animés d’une même envie : produire localement et consommer localement.

Les raisons derrière un achat « Made in Cameroon » sont multiples : réussite du secteur politico-économique, participer au maintien de l’emploi, préserver le savoir-faire camerounais, privilégier la qualité etc.

Consommer Made in Cameroon est donc un acte citoyen qui correspond à la prise de conscience et à une volonté de donner du sens à ses achats.

La politique du « consommons camerounais » est un vœu plusieurs fois émis par le Chef de l’Etat. Mais que veut dire dans la réalité le concept « consommons camerounais » ? S’agit-il de consommer les produits que les entreprises occidentales viennent produire au Cameroun ? ou alors il est question de mettre en place une véritable politique de production en quantité suffisante de denrées et d’outils par les camerounais pour les camerounais et le monde ?

En l’état actuel des discours autour du concept, il est difficile de savoir avec précision la logique du gouvernement camerounais. A quoi servirait-il dans une action de promotion du « consommons camerounais » d’accorder une importance au beurre de cacao, au chocolat, au café, plutôt qu’à la banane plantain, au manioc ou au macabo, dans aliments qui entrent directement dans les habitudes de consommation des camerounais ? plus encore, des denrées qui offrent de nombreuses opportunités en termes de déclinaisons. Puisqu’il est possible de fabriquer aujourd’hui de la farine de plantain, de patate douce et de manioc qui peuvent valablement remplacer le blé ou tout au moins diminuer son importation sur nos marchés.

Il y a des préalables incontournables pour qu’on parvienne à une réalité de consommation des productions locales. Des préalables qui commencent par des politiques de mises en œuvre de véritables chaînes d’industries, et du financement à grand frais de la production locale, raison pour laquelle la société d’investissement et de développement des villes futuristes du Cameroun vous invites à devenir actionnaire dans la société pour la construction des industries lourdes.

D’un autre côté, il faut construire une véritable culture de la consommation de ce qui est produit localement. Et l’élément le plus incitatif sur cet aspect des choses sera le coût réduit des produits locaux en comparaisons aux produits extérieurs que les lois de la libre circulation nous empêchent de garder hors de nos frontières. Une série d’action et de financement qui devrait commencer par les responsables de nos administrations qui choisissent toujours les entreprises internationales pour réaliser des marchés publics que des camerounais peuvent valablement accomplir.

C’est pourquoi devenir actionnaire de la SID CAMEROUN S.A, c’est investir pour l’indépendance financière et pour le nouveau départ de l’industrie du Cameroun. Il s’agit d’un placement sécurisé, qui dés la fin des travaux avec la mise en service du premier projet, fera en sorte que chaque actionnaire devienne un investisseur à vie et qu’il puisse s’assurer un revenu garanti grâce aux bénéfices qui sortirons de l’exploitation de la cimenterie de l’usine à bitume, de l’usine à sidérurgie, du barrage hydroélectrique et la suite des grands projets de villes futuristes.

Comments (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Nécrologie: Le Directeur Général de la société d'investissement et de développement des villes futuristes du Cameroun a le regret d'annoncer le décès de Dr Tsala Essomba, Président du Conseil d'administration de la SID S.A Cameroun ; décès survenu le dimanche 18 juillet 2021 à Yaoundé. Le Directeur Général adresse à son épouse et à l'ensemble de la famille si durement éprouvée, les condoléances les plus attristées de tout le personnel auxquelles il associe l'expression de sa profonde compassion.
This is default text for notification bar
SID CAMEROUN

GRATUIT
VOIR