fbpx
Preloader
Yaoundé , 6éme étage Immeuble Africa Business Center, face Tribunal Millitaire

Les intérêts des étrangers privilégiés dans l’usage des barrages hydroélectriques au Cameroun: le cas ALUCAM

La consommation d’électricité au Cameroun est de trois types à savoir :

  • La consommation basse tension,
  • La consommation moyenne tension et
  • La consommation haute tension.

Les consommations basse tension et moyenne tension sont du ressort des ménages, des petites et moyennes entreprises tandis que la consommation haute tension est imputable aux grandes entreprises ayant des traitements particuliers avec ENEO-Cameroun. Ces grandes entreprises sont appelées « CLIENTS SPECIAUX » dans le jargon de l’électricité. Les clients spéciaux sont : ALUCAM, SOCATRAL, CIMENCAM, LES BRASSERIES DU CAMEROUN et DANGOTE (Ministère de l’Eau et de l’Energie,2015).

En 2014, la consommation d’électricité (ventes) de la clientèle basse et moyenne tension s’élevait à 2.79 GWhs et celle de la clientèle haute tension s’élevait à 1.57 GW (extrait de Mémoire de fin d’étude 2018 de Monsieur MICHAEL FAKO, thème : prévision de la consommation en énergie électrique de la clientèle d’ENEO Cameroun de 2018 à 2030)

Nous notons ici que ENEO, ALUBASSA, ALUCAM, SOCATRAL, CIMENCAM, LES BRASSERIES DU CAMEROUN et DANGOTE sont toutes des sociétés aux capitaux étrangers, parce que les étrangers y ont investi majoritairement ou totalement, donc les bénéfices et dividendes sont pour leur bonheur et celui de leurs pays d’origine, ALUCAM aujourd’hui produit environ 100 000 tonnes d’aluminium par an et emploie environ 600 personnes seulement. Les 2/3 de sa production (les lingots) sont exportés alors que le reste de la production (les plaques) est utilisé dans les unités locales (SOCATRAL à Edéa et Alubassa à Douala), qui produisent pour la SOCATRAL principalement les tôles ondulées et Alubassa principalement les ustensiles de cuisine pour les marchés locaux et régionaux, tout ceci devant les camerounais qui misèrent et ne disent et ne font rien pour changer la donne…

Cette exploitation date de depuis les indépendances voir même avant les indépendances parce que selon PANGIRE 2007 (Plan d’action national de gestion intégrée des ressources en eau) « La conduite à terme de tous ces programmes est un impératif au regard de la croissance industrielle en cours. A titre illustratif, l’usine ALUCAM envisage de faire passer sa production de 90 000 à 300 000 tonnes. Un projet qui induit l’accroissement des besoins énergétiques de l’entreprise, qu’AES-SONEL (Actuel ENEO) devra satisfaire à travers de nouveaux investissements dans l’aménagement et la construction des nouveaux barrages hydroélectrique tel que celui de NATCHIGAL. Un accord a d’ailleurs été signé entre AES-SONEL (actuel ENEO) ET ALUCAM. Cet accord conclu entre les deux entreprises devrait contribuer à un accroissement de la capacité d’approvisionnement d’AES- SONEL, qui devra absolument couvrir les besoins d’ALUCAM estimés à 490 mégawatts en 2013, auxquels il faut ajouter 250 mégawatts supplémentaires d’ici à 2015 ». Ce qui fait pour ALUCAM seul ,490 mégawats+250 mégawats= 740 mégawats, pour une seule entreprise, or la capacité nationale n’atteint pas 1600 mégawats, et ceci dans les prévisions de 2015.

Les facteurs suivants expliquent ce déficit énergétique :

  • L’insuffisance des moyens de production qui est la conséquence d’un sous-investissement chronique ;
  • L’augmentation rapide de la demande qui est de 6 % an (Missions Economiques, 2007) et en relation avec la reprise économique, la croissance démographique

FACE A CE MANQUEMENT, LA SID CAMEROUN S.A PROPOSE LA CONSTRUCTION D’UN BARRAGE DE PUISSANCE 22 000 MEGAWATTS AVEC UNE PREMIERE PHASE DE 11 000 MEGAWATTS AFIN DE NE PLUS VIVRE DE TELS DESAGREMENTS, TOUS LES CAMEROUNAIS SERONT PROPRIETAIRES DE LEUR PROPRE BARRAGE ET UN DECLIC POUR LE BOOM ECONOMIQUE DE TOUTE LA NATION ; UN BARRAGE QUI VA ALIMENTER PLUS DE 40 MILLIONS DE FOYERS ET GENERER PLUS DE 30 000 EMPLOIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


SID CAMEROUN

GRATUIT
VOIR